Tag Archives: news

Juin 2018

DANS CE NUMÉRO:

• US Flag Day | Fathers Day • Haïti, fête du drapeau symbole de l’unité nationale… • McCain’s last call • Le Piton des Neiges • Ghosts of Cité Soleil | Une femme battante

Advertisements

Mai 2018

DANS CE NUMÉRO:

  • JOVANA LOUIS, Supermodel & Fashion Designer
  • Le conditionnement collectif
  • Smells of Love
  • Monologues à Boutillier
  • Le Trou de Fer,  L’Île Intense
  • Mother’s Love as Natural as Animal Instincts
  • May Day, Ascencion, Jour du Drapeau Haitien, La Pentecote, Memorial Day, Haitian Heritage Month

Page_01.png

mothers-day 7

• Through the Grapevine…

Things read &/or heard here and there that may interest you or strike your fancy…

Click on the images and links to find out what our grapevine holds…

 THROUGH THE GRAPEVINE 13THROUGH THE GRAPEVINE 16THROUGH THE GRAPEVINE 05THROUGH THE GRAPEVINE 11THROUGH THE GRAPEVINE 06THROUGH THE GRAPEVINE 02THROUGH THE GRAPEVINE 01THROUGH THE GRAPEVINE 04THROUGH THE GRAPEVINE 09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• Through the Grapevine…

Things heard here & there that may interest you or strike your fancy…

Click on the images and links to find out what our grapevine holds…

Primaries and Caucuses

In America’s two-party political system, political parties rely on primary elections and caucuses to nominate candidates for general elections. Political parties provide resources to the candidates they nominate, including endorsements, social contacts, and financial support. Consequently, attaining a party nomination by winning a primary election or caucus is a necessary step to becoming a major election candidate. Primaries are held on different dates in different states and give national candidates an opportunity to campaign to smaller audiences than during the general election. The candidate who wins each state vote is granted a certain number of delegates,depending on the state’s size, and the candidate with the most party delegates becomes the party’s general election nominee. Not every election is preceded by a primary season, but most major races, such as presidential and congressional races, use primaries to narrow the field of candidates.

CAUCUSES

Primary Elections

Primaries began to be widely used in the United States during the Progressive Era in the early 1900s. The impetus behind establishing them was to give more power to voters, rather than allowing behind the scenes political maneuverers to choose major candidates. In modern elections, primaries are seen as beneficial to both voters and parties in many ways – voters are able to choose between a range of candidates who fit within a broader liberal or conservative ideology, and parties are able to withhold support of a candidate until they have demonstrated an ability to gain public support.

Primary rules vary by state, as does the importance of their outcomes. Primaries may be classified as closed, semi-closed, semi-open, or open. In a closed primary, only voters who are registered with the party holding the primary are allowed to vote. In other words, registered Republicans can only vote to choose a candidate from the Republican field, and Democrats can only vote in the Democratic primary. In a semi-closed system, voters need not register with a party before the election, therefore independent voters may choose to vote in either the Democratic or Republican primary. In an open primary system, voters can vote in either primary regardless of affiliation. Open primaries are the most controversial form in American politics. Supporters argue that open primaries give more power to the voter and less to the party, since voters are not tied to voting for a party that does not produce a good candidate. Critics, however, argue that open primaries will lead to vote raiding, a practice in which party members vote in the opposing party’s primary in an attempt to nominate a weak candidate.

Caucuses

Whereas primaries follow the same polling practices as general elections, caucuses are structured quite differently. In nominating caucuses, small groups of voters and state party representatives meet to nominate a candidate. Caucuses vary between the states in which they are held, however, generally they include speeches from party representatives, voter debate, and then voting by either a show of hands or a secret ballot . Like primaries, caucuses result in state delegates being allocated to a particular candidate, to nominate that candidate to the general election. The vast majority of states use primaries to nominate a candidate, but caucuses are notably used in Iowa, which is traditionally the first state to vote in the primary/caucus season. Since Iowa is first, it has a large impact on the primary season, as it gives one candidate from each party an advantage as they move into other state votes. Due to its small population and the small-scale, intimate structure of its caucuses, Iowa is notorious for allowing lesser- known candidates to do unexpectedly well.

Source: Boundless. “Primaries and Caucuses.” Boundless Political Science. Boundless, 14 Oct. 2015. Retrieved 30 Jan. 2016 from https://www.boundless.com/political-science/textbooks/boundless-political-science-textbook/campaigns-and-elections-8/presidential-elections-63/primaries-and-caucuses-353-10863/

 


THROUGH THE GRAPEVINE 11THROUGH THE GRAPEVINE 01

THROUGH THE GRAPEVINE 04THROUGH THE GRAPEVINE 07      THROUGH THE GRAPEVINE 025THROUGH THE GRAPEVINE 02THROUGH THE GRAPEVINE 03

THROUGH THE GRAPEVINE 025THROUGH THE GRAPEVINE 08THROUGH THE GRAPEVINE 09

THROUGH THE GRAPEVINE 09


• Sak pase, Ayiti Cheri?

Here are the recent news from or about Haiti and its people. Click on the pictures to access the articles.

SAK PASE, AYITI 21SAK PASE, AYITI 19SAK PASE, AYITI 18SAK PASE, AYITI 15SAK PASE, AYITI 16SAK PASE, AYITI 14SAK PASE, AYITI 13SAK PASE, AYITI 09SAK PASE, AYITI 02SAK PASE, AYITI 03SAK PASE, AYITI 12  SAK PASE, AYITI 01SAK PASE, AYITI 10

SAK PASE, AYITI 08SAK PASE, AYITI 11

 

This slideshow requires JavaScript.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• DECEMBER 2015

As many in the USA seem to be developing an infatuation with the economic ‘know-how’ of European countries, I would like to submit to them this article I have read recently and which discusses the subject at hand. It always helps to put things into perspective especially before making decisions that involve a whole nation and its future. May the text enlighten you and ease your reflections on the matter.


The Poor in the US Are Richer than the Middle Class in Much of Europe

October 16, 2015
In this week’s debate, Bernie Sanders claimed that the United States has the highest rate of childhood poverty. CBS reports that Sanders said: “We should not be the country that has the highest rate of childhood poverty of any major country and more wealth and income inequality than any other country,”

As even CBS notes, according to UNICEF, which is probably the source of Sanders’s factoid, the US has lower childhood poverty rates than Greece, Spain, Mexico, Latvia, and Israel, all of which are OECD countries or regarded as peer countries. The US rate (32.2 percent) is also more or less equal to the rate in Turkey, Romania, Lithuania, and Iceland. See page 8 of this report.

So, while Sanders probably doesn’t even know what he means by “major country” it’s clear that the US is not an outlier among OECD-type countries, even by UNICEF’s own analysis.

We get much more insight, though, once we have a look at what UNICEF means by “poverty rate.” In this case, UNICEF (and many other organizations) measure the poverty rate as a percentage of the national median household income. UNICEF uses 60% of median as the cut off. So, if you’re in Portugal, and your household earns under 60% of the median income in Portugal, you are poor. If you are in the US and you earn under 60% of the US median income, then you are also poor.

The problem here, of course, is that median household incomes — and what they can buy — differs greatly between the US and Portugal. In relation to the cost of living, the median income in the US is much higher than the median income in much of Europe. So, even someone who earns under 60% of the median income in the US will, in many cases, have higher income than someone who earns the median income in, say, Portugal.

Here are all the median incomes (according to the OECD’s household income comparison statistic called “median disposable income.”) When adjusted for purchasing power parity, the statistic allows us to make incomes comparable across countries that use different currencies and have different costs of living. This takes into account taxes, and social benefits paid to households. So, let’s use it to compare (the Y axis is in “international dollars”):

We see immediately that income is higher for US households than most of the other countries. What about that high poverty rate, though? Well, we find that the poverty level in the US is still higher than numerous countries’ median income level:

The green bar is the US income at poverty levels. So, this tells us that a person at 60% of median  income in the US still has a larger income than the median household in Chile, Czech Rep., Greece, Hungary, Portugal, and several others. And the poverty income in the US is very close to matching the median income in Italy, Japan, Spain, and the UK.

Keep in mind that we’re using median income here, and not GDP per capita, which means this isn’t being skewed up by a small number of mega-wealthy households. So while the US may have a rather high poverty rate, we find that being poor in the US is similar to (at least in terms of income) being a median household in many other countries, including the UK and Japan.

So, yes, the US has a higher poverty rate than many other countries, but the standard of living available to a person at poverty levels in the US is higher than it is to a person at poverty levels in places like the UK, Spain, Italy, France, Japan, New Zealand, and others.  Here are all countries at the 60% of the national median:

The relationships between the countries are the same as in the first graph, but the income levels are all lower. But again, here we see that the median incomes for people at poverty levels are higher in the US than in other countries.

Thus, the fact that the US has higher poverty rates says very little about the actual living standards of the poor. The poor have higher incomes in the US in real terms in most cases. The countries that should really give us concern are the countries that have high levels of poverty and low median incomes. In this graph, we see childhood poverty levels (on y axis, according to the UNICEF report) compared with income levels for those below 60% of median (x axis, according to the OECD):

The countries in the top left side of graph — Greece, Mexico, Israel, Spain, Italy, Ireland, UK, and Portugal  — are the ones that have the least to offer the poor. These are countries with low median income and even lower incomes for the poor (of course). Those countries with high incomes — such as the US, Switzerland, Norway, and Australia — have much higher incomes. So while there are more poor in the US (relatively speaking) the incomes of those poor are much higher in the US, and even higher than the median income of other countries in many cases. In other words, even if the poverty rate in Greece were zero percent, all those non-poor median Greek households would be poorer than a US household at the poverty line.

Also, given that the OECD’s measure here attempts to take into account income from social benefits, we can’t just say “well, those European incomes may be lower, but they get more in social benefits.” That is not true for these numbers. Social benefits included, Americans have higher incomes at both the median level and at the poverty level, when compared to most other countries.

This further illustrates the problem with speaking about poverty in terms of percentages of the median or as a percentage of total wealth. These comparisons are used to highlight inequality, but the fact is that the US (which has more inequality) offers higher incomes for those at poverty level. Is it better to be equal in Portugal or unequal in the US? One can be “equal” in Portugal, but it will mean a standard of living well below that which can be attained in the US at poverty levels.

Note on the OECD numbers: the median disposable-income numbers are found here at the OECD stats web site.  They are then divided by the PPP conversion factor for private consumption found here. Wikipedia has also already done this calculation and listed the values here.

It’s difficult to find median income numbers that can be compared across different countries, but for a second source, we can consult the Gallup survey data. Gallup has compiled its own data on median incomes based on self-reported household income from all sources. So, theoretically, this would include social benefits payments as well. The numbers here are higher than the OECD numbers because they do not appear to take into account the impact of taxes. So, without taxes factored in, the high-tax Scandinavian countries, for example, look wealthier in this comparison than they do in the OECD comparison. Nevertheless, there are some similarities overall:

In this case, the US median income is still higher than most countries in the group, but while the US ranked 4th place in the OECD survey, it ranks 6th place here. (Switzerland, oddly, is not included in the Gallup survey.)

If we reduce the US to 60% of its median level, and leave the rest alone, we find that the US, at poverty level, still comes in above or roughly equal to 15 other countries in the group. So, by this measure too, the poverty level in the US beats the median level in numerous European countries.

Photo source

SOURCE: Mises Institute – Austrian Economics, Freedom, & Peace


Click on the images and links to find out what our grapevine holds…

Joseph Boulogne, Chevalier de Saint-George (December 25, 1745 – June 10, 1799) also known as “Le Mozart Noir” or “the black Mozart” was the first black man to lead France’s most important orchestras. A composer, conductor and violin virtuoso, Chevalier de Saint-George was born to a Senegalese slave and a French colonialist in the French-Caribbean island of Guadeloupe and moved to France at the age of 8. READ MORE by clicking on picture.
MOZART NOIR
CLICK ON PICTURE TO LISTEN TO THE MUSIC OF BLACK MOZART.

prejuges


Apple, Google, and Facebook have announced they are investing billions of dollars in new technology that promises to unleash a massive supply of fuel. Enough fuel, in fact, to power the entire globe for over 36,000 years.

Apple, Google, and Facebook have announced they are investing billions of dollars in new technology that promises to unleash a massive supply of fuel.
Enough fuel, in fact, to power the entire globe for over 36,000 years.

 


The FBI agency ran a record 185,345 background checks on Friday, about 5 percent more than the amount processed through the National Instant Criminal Background Check System on that day in 2014, a figure that is seen as a strong indicator of how many guns were sold, The Associated Press reported.
The FBI agency ran a record 185,345 background checks on Friday, about 5 percent more than the amount processed through the National Instant Criminal Background Check System on that day in 2014, a figure that is seen as a strong indicator of how many guns were sold, The Associated Press reported.

DEC 2015 - GRAPEVINE 17


IVM is an experimental fertility treatment that collects and matures a woman’s eggs in a lab. Although the treatment is used in conjunction with IVF, the initial process isn’t the same.
IVM is an experimental fertility treatment that collects and matures a woman’s eggs in a lab. Although the treatment is used in conjunction with IVF, the initial process isn’t the same.

A stunning breakthrough in chemical engineering has unleashed a massive supply of fuel... Enough fuel, in fact, to power the entire globe for over 36,000 years.
A stunning breakthrough in chemical engineering has unleashed a massive supply of fuel…
Enough fuel, in fact, to power the entire globe for over 36,000 years.

The Dervaes family live on 1/10th of an acre 15 minutes from downtown L.A.. In itself that’s not strange. What’s crazy is that they manage to maintain a sustainable and independent urban farm. Complete with animals! In a year they produce around 4,300 pounds of veggies, 900 chicken , 1000 duck eggs, 25 lbs honey, and pounds of seasonal fruit. There are over 400 species of plants. What?! They have everything they need to ‘live off the land.’ From beets to bees. Chickens to chickpeas.
The Dervaes family live on 1/10th of an acre 15 minutes from downtown L.A.. In itself that’s not strange. What’s crazy is that they manage to maintain a sustainable and independent urban farm. Complete with animals!
In a year they produce around 4,300 pounds of veggies, 900 chicken , 1000 duck eggs, 25 lbs honey, and pounds of seasonal fruit. There are over 400 species of plants. What?! They have everything they need to ‘live off the land.’ From beets to bees. Chickens to chickpeas.

Occasional research on the topic Government Waste is listed below. READ MORE by clicking on picture.


Emotional intelligence (EQ or EI) is a term used to describe the ability of an individual to recognize their own and other people’s emotions, to discriminate between different feelings and label them appropriately, and to use emotional information to guide ones own thinking and behavior.
In laymen’s terms, it’s the ability to feel and empathise with other peoples emotions, not just your own. READ MORE by clicking on picture.

Florida’s rebounding crocodile population came face to face with civilization over the weekend when a dog chasing birds on the manicured greens of a Key Biscayne golf course was mauled and killed by one of the reclusive reptiles.
Florida’s rebounding crocodile population came face to face with civilization over the weekend when a dog chasing birds on the manicured greens of a Key Biscayne golf course was mauled and killed by one of the reclusive reptiles. READ MORE by clicking on picture.

 


DEC 2015 - GRAPEVINE 09
READ MORE by clicking on picture.

DEC 2015 - GRAPEVINE 11
READ MORE by clicking on picture.

DEC 2015 - GRAPEVINE 12
READ MORE by clicking on picture.

DEC 2015 - GRAPEVINE 04
READ MORE by clicking on picture.

Dans le cadre de l'état d'urgence instauré après les attentats parisiens du 13 novembre et de la COP21 qui dure jusqu'au 11 décembre, "des mesures exceptionnelles de circulation ont été prises afin d'assurer la sécurité des chefs d'Etat participants", rappelle la PP.
READ MORE by clicking on picture.

Dans le cadre de l’état d’urgence instauré après les attentats parisiens du 13 novembre et de la COP21 qui dure jusqu’au 11 décembre, “des mesures exceptionnelles de circulation ont été prises afin d’assurer la sécurité des chefs d’Etat participants”, rappelle la PP.   READ MORE by clicking on picture.

Society seems increasingly chaotic, self-centered, and confused. Would we see some of this confusion resolve itself if we began training the next generation to focus less on themselves and their own comforts, and once again seek to provide grace and service to others? READ MORE by clicking on picture.


Click on the pictures to access the articles.


LES CAMPS DE LA HONTE par Georges Valmé

D’après mes informations au centre de santé d’Anse-à-Pitre, en date du 14 Décembre, 2015; 22 cas de décès de choléra dans les camps de réfugiés.

Des centaines pour ne pas dire des milliers de varis réfugiés existent dans ces camps mais aussi, il faut avouer que certains dans ces camps ne sont pas des réfugiés.

Un individu travaillant dans ces camps m’a confié que quand ils ont appris que La Première Dame de la République aussi bien que le Premier Ministre allaient venir visiter les camps, que eux aussi ont vite couru pour établir des tentes de fortune au cas où (YOUN KOB PRAL TOMBE), ils en profiteraient aussi pour dévaliser l’Etat Haïtien de quelques milliers de Gourdes. Des vrais salauds qui veulent s’enrichir sur le dos et la misère des vrais réfugiés  et ce n’est pas tout.

Malheureusement pour une famille d’abolocho réfugiés, 3 ont trouvé la mort avec le choléra, le père et 2 des enfants, seul la mère a été sauvée.

L’’Etat Haïtien avait fait son travail afin de faciliter les réfugiés à regagner leur famille mais dans la médiocrité. 10,000 GDS a été verse Par l’Etat Haïtien afin de rapatrier chaque famille de réfugiés mais d’après les témoignages reçus, seulement 3,000 GDS ont été reçus par le chauffeur qui devrait les rapatrier par camion, les autres 7,000 GDS ont été empoché par un corrompu et nul ne pouvait citer son nom car les réfugiés ne l’ont jamais rencontré.

Le chauffeur qui devrait ramener certains de ces réfugiés a empoché beaucoup de 3,000 gdes. et a abandonné les réfugiés à Thiotte en leur disant que l’argent n’était pas suffisant et le résultat est que ces réfugiés ont remboursé chemin à pieds et sont retourné dans les camps.

Jusqu’à notre arrivée, du chlore était fourni aux réfugiés pour lutter contre le choléra et certains ont établis leur petits affaires de vente d’eau pour continuer à se procurer de l’argent sur le dos des réfugiés. Les plantes et les animaux ne sont pas susceptibles de stocker le chlore. Cependant des études en laboratoire ont montré que l’exposition répétée au chlore dans l’air peut affecter le système immunitaire, le sang, le cœur et le système respiratoire des animaux.

Le chlore provoque des dommages environnementaux à des concentrations faibles. Le chlore est spécialement nocif pour les organismes vivant dans l’eau et le sol aussi bien que pour l’être humain qui en absorbe constamment avec des fortes doses.

Vous qui lisez ceci, je vais y retourner bientôt pour continuer le travail et je vous exhorte à ne plus taire la voix de votre conscience. On s’est bien goinfré pendant la Thanksgiving, on va encore s’empiffrer pour Noël et le nouvel An avec des cadeaux, etc. pendant que nos frères haïtiens mangent de la poussière et meurent dans la misère et la honte.

Le pire est de vous voir aller tous à l’église, prier Dieu tout en ayant des cœurs en pierre et complètement indifférent à la misère des autres. Sachez que la vie est une roue qui tourne, en 1942 des milliers de Japonais se sont retrouvé dans les camps de concentrations aux USA pendant la guerre parce qu’ils étaient Japonais et tous ils étaient des innocents et je préfère de ne pas en parler des camps de concentrations Allemands où 6 millions ont été assassinés et tous parce qu’ils étaient des juifs.

Aujourd’hui, Haïti, n’étant pas en guerre, se retrouve avec des camps de réfugiés parce qu’ils sont noirs et d’origine Haïtienne et tous dans la diaspora, ouvrez vos yeux, même si vous avez un passeport américain, canadien, français, mexicain, etc. même minimes, vos chances d’aboutir dans un camp comme celle ci existe.

Ce n’est que le commencement de ce que j’ai vu et à vous raconteur avec preuves à l’appui car pendant mon séjour, des journalistes allemands étaient présents avec leur camera coûtant $10,000 à filmer et à documenter mais pas un seul journaliste haïtien n’y était.

Je vous convie bien humblement à contribuer à cette démarche qui nous regarde tous en tant qu’êtres humains qui apprécient et considèrent cette chose sacrée qu’est  la vie.

https://www.gofundme.com/stopsargasseshaiti


SAK PASE, AYITI 15

 

SAK PASE, AYITI 08
Le 10 à 5h30 – Messe d’actions de grâce, Chapelle Divine Miséricorde               Le 11 à 4h30 – Défilé des équipes du Collège St. Pierre au Stadium Vincent     Le 12 – Début du Tournoi, Coupe Brigitte Desroches                                                 Le 13 – Semi-finale & Finale, Remise de Trophées

 

 


Ce lundi 30 novembre 2015 est pluvieux sur une bonne partie d’Haïti. En plus de la pluie, certaines localités du pays auraient reçues de la grêle.
Ce lundi 30 novembre 2015 est pluvieux sur une bonne partie d’Haïti. En plus de la pluie, certaines localités du pays auraient reçues de la grêle.

Un décret. Une vertu. Celle de réactiver des dispositions constitutionnelles pour remobiliser les Forces armées d’Haïti. Pour rassurer, Lener Renaud, ministre de la Défense, soutient que les FAD’H nouvelle version embrasseront la modernité, tourneront le dos à la répression et se mettront, avec des jeunes, des universitaires, au service d’une Haïti qui a besoin d’assumer ses responsabilités, sans compter sur l’international.
Un décret. Une vertu. Celle de réactiver des dispositions constitutionnelles pour remobiliser les Forces armées d’Haïti. Pour rassurer, Lener Renaud, ministre de la Défense, soutient que les FAD’H nouvelle version embrasseront la modernité, tourneront le dos à la répression et se mettront, avec des jeunes, des universitaires, au service d’une Haïti qui a besoin d’assumer ses responsabilités, sans compter sur l’international.

Un informe del Observatorio Empresarial de la Universidad del Rosario revela que las economías de Colombia (2,8%), México (2,6%), Perú (2,6%), Chile (2,5%) y Uruguay (2,3%), tendrán un crecimiento intermedio en la región, superadas por Haití (3,2%), Paraguay (3,2%), Costa Rica (3,1%) y Honduras (2,9%), indica el informe Cierre de las Economías de América Latina y el Caribe para 2015. - Pour plus amples details, voir: http://www.elcolombiano.com/colombia-es-superada-en-su-economia-por-haiti-segun-universidad-del-rosario-JY3203830
Un informe del Observatorio Empresarial de la Universidad del Rosario revela que las economías de Colombia (2,8%), México (2,6%), Perú (2,6%), Chile (2,5%) y Uruguay (2,3%), tendrán un crecimiento intermedio en la región, superadas por Haití (3,2%), Paraguay (3,2%), Costa Rica (3,1%) y Honduras (2,9%), indica el informe Cierre de las Economías de América Latina y el Caribe para 2015. – Pour plus amples details, voir: http://www.elcolombiano.com/colombia-es-superada-en-su-economia-por-haiti-segun-universidad-del-rosario-JY3203830

Kosto Cadet used the engine of a 125cc motorcycle to power his car and put a full one year to finish building it because he did not have the means to acquire the material he needed to complete the endeavor. but he said he could make one in about two months if he had the means and the material.
Kosto Cadet used the engine of a 125cc motorcycle to power his car and put a full one year to finish building it because he did not have the means to acquire the material he needed to complete the endeavor. but he said he could make one in about two months if he had the means and the material.

Jovenel Moïse - Mwen vle vin prezidan'w paske mwen konn kouman pou'm mete tè a, solèy la, moun yo ak rivyè yo ansanm pou mwen fè'w jwenn yon lavi miyò.
Jovenel Moïse – Mwen vle vin prezidan’w paske mwen konn kouman pou’m mete tè a, solèy la, moun yo ak rivyè yo ansanm pou mwen fè’w jwenn yon lavi miyò.
Lancé en 1997 sous le président René Préval avant d’être finalement inauguré en 2003 sous Aristide, l’ONA-Ville (nom du projet de logements sociaux de l’ONA) a été jusque-là un fiasco. Un protocole d’entente a été signé entre l’Etat haïtien et l’ONA pour l’acquisition des 90 unités de logement qui ont été réhabilitées. Elles sont désormais destinées aux policiers.
Lancé en 1997 sous le président René Préval avant d’être finalement inauguré en 2003 sous Aristide, l’ONA-Ville (nom du projet de logements sociaux de l’ONA) a été jusque-là un fiasco. Un protocole d’entente a été signé entre l’Etat haïtien et l’ONA pour l’acquisition des 90 unités de logement qui ont été réhabilitées. Elles sont désormais destinées aux policiers.

SAK PASE, AYITI 02


• MARCH 2015

La Légende de Quisqueya I & II

de Margaret Papillon

La Légende de Quisqueya I Suite à un pari, quatre adolescents, Ralph, Christine, Ruddy et Leïla, se lancent à la conquête du pic Macaya, haut de 2400 mètres. En cours de route, ils rencontrent un vieux griot qui s’oppose à ce projet. Ce dernier leur parle de la mystérieuse disparition de tous ceux qui se sont entêtés à atteindre le sommet du pic. Pour prouver ses dires, il leur raconte une étrange légende vieille de cinq cents ans, La Légende de Quisqueya. Nos jeunes intrépides font fi de cette mise en garde. Malgré le froid et la fatigue, ils réussissent à atteindre le sommet du pic. Mais, soudain, au moment d’y planter le drapeau de la victoire, le sol se dérobe sous leurs pieds… Dans un hurlement de détresse, ils effectuent, à une vitesse vertigineuse, un extraordinaire voyage au centre de la Terre, puis se retrouvent dans un coin de paradis qui leur est totalement inconnu. Nos jeunes amis pourront-ils échapper à la terrible légende de Quisqueya ? Pourront-ils s’enfuir de l’île jumelle d’Haïti ? La Légende de Quisqueya II Quelques années après sa grande aventure dans le territoire sacré de Quisqueya, la bande des quatre décide de se rendre à nouveau dans l’île jumelle, car Ralph veut demander au grand cacique Bohéchio la main d’Anacaona la petite princesse de son cœur. Sa part d’île devenue paradisiaque, il a enfin le droit d’épouser celle qu’il aime depuis si longtemps. Nos jeunes aventuriers sont heureux d’entreprendre ce voyage. Mais, arrivés à destination, une surprise de taille les attend. La cité secrète est tout à fait déserte. Mais où se trouve donc la tribu arawak ? Quel drôle de mystère entoure cette soudaine disparition ? Partis à la recherche des Taïnos, nos amis tombent dans une embuscade et sont faits prisonniers en plein milieu de la forêt… Que va-t-il se passer ? Nos héros pourront-ils à nouveau se tirer de ce mauvais pas ? Ralph pourra-t-il épouser la princesse indienne ? Xaragua, la cité perdue, fait suite à la Légende de Quisqueya qui, par sa dimension humaniste, est incontestablement un des livres-clefs de la littérature jeunesse en Haïti et jouit depuis sa parution d’un phénoménal succès de librairie. « Votre imagination est une grâce du ciel et je vous l’envie ! » Jean Fouchard (correspondance avril 1988)

 

 

 


 

 

 

Click on pictures to read the appropriate articles.

February 22, 2015

Chers compatriotes, je comprends votre colère, votre indignation et votre patriotisme. C’est une chose que de brûler le drapeau dominicain; c’en est une autre d’escalader les murs et le toit du consulat dominicain ou de n’importe quel autre État pour en descendre le drapeau et hisser à sa place le drapeau national.

Sachez qu’Il est des règles et des conventions auxquelles les nations ont souscrit et quelles se doivent de respecter ou risquer les condamnations de la Communauté internationale.

Faites-vous confectionner des drapeaux dominicains, achetez vous-en mais de grâce ne violez pas l’enceinte d’une mission diplomatique parce que vous êtes en colère (si sainte que soit votre colère) pour y remplacer son emblême. C’est un incident diplomatique grave et qui n’est pas sans conséquences.

Imaginez un moment que les militaires dominicains qui assuraient la protection de la mission avaient décider d’empêcher cet homme de commettre cet acte et lui avait tiré dessus et tué. Certes la foule, plus nombreuse, certainement serait venue à bout de ces trois ou quatres agents de sécurité en les lynchant pour venger Jean Claude Harry, l’Haïtien lâchement pendu sur une place de Santiago, RD. Eh bien, ce soir nous aurions sur les bras un grave incident diplomatique aux proportions et conséquences incalculables, inimaginables…

En cette année 2015, il est regrettable de constater (cent ans après l’entrée d’une foule en colère à la Légation de France au Champ de Mars, à Port-au-Prince, pour en extraire le président Vilbrun Guillaume Sam qui y avait pris refuge–M. Sam fut livré en ce jour fatidique à la populace pour être lynché) que des Haïtiens soient en train de répéter, à un siècle d’intervalle, les mêmes erreurs qui avaient débouché à l’invasion et l’occupation d’Haïti par les marines Des Etats-Unis–occupation humiliante comme toute occupation d’aillleurs–et qui avait duré 19 longues années. Ce vendredi 27 février, la RD célèbre le 167e anniversaire de son indépendance vis-à-vis d’Haïti, de grâce, n’offrez aux Dominicains aucune occasion de prendre la revanche dont nombre de secteurs ultranationalistes de l’autre côté de la frontière rêvent depuis la chute du président Jean-Pierre Boyer, le seul chef d’État haïtien à voir dirigé l’île entière depuis Toussaint Louverture. Protestez, brûlez des drapeaux dominicains pour exprimer votre juste colère et votre indignation, mais ne touchez pas au Consulat ni au siège de l’ambassade dominicains en Haïti, car c’est un casus belli. Caveant Consules !

Jacques Jean-Baptiste

Condamnations de l’attaque du consulat dominicain –    Le Nouvelliste | Publié le : 25 février 2015

Regine Kwaku Stewart
2 mars 2015

Quand on manque de respect pour soi-même, il est très difficile d’être respecté par les autres. Avec les issues entre la République République Dominicaine et la République d’Haïti, il est à constater que les drapeaux des deux pays sont ternis de part et d’autre. En signe de protestation contre la présence des haïtiens en terre dominicaine, après l’injuste massacre du jeune cireur de bottes de 35 ans, un citoyen dominicain a brulé le drapeau haïtien. Lors de la marche pour montrer le mécontentement du peuple haïtien face aux mauvais traitements que subissent bon nombre d’haïtiens en République République Dominicaine, non seulement le drapeau dominicain à son tour a été brulé mais le Consulat Dominicain a été souillé. Tout comme plusieurs dominicains ont applaudi le comportement de ce personnage qui a brulé le drapeau haïtien ; du côté des haïtiens, certains ont fait de même face à l’attitude de cet homme assaillant le territoire dominicain qu’est son Consulat et sont plutôt satisfait de voir le drapeau dominicain en cendre.

Un drapeau représente l’emblème d’une Nation. Il a une très grande valeur aux yeux de tous ceux qui appartiennent à cette nation. Le voir souillé, le voir dénigré, le voir brulé ne peut qu’indigner son peuple. Mais quand ce sont les propres membres d’une même Nation qui s’entretuent ou encore qui se font du tort à tout bout de champ, le problème est d’autant plus grave.

En réflexion, que peut dire un peuple qui utilise son drapeau comme bon lui semble ; le porte comme vêtement de bain ou le symbole de l’armoirie nationale à peine recouvre l’organe sexuelle d’une jeune femme ou encore l’affiche un peu plus bas que le coccyx; l’utilise comme mouchoir pour essuyer la sueur qui coule de son front lors d’une festivité.

Tout ceci arrive parce qu’un peuple se dit indigner par le traitement que subit ses frères en terre étrangère. Ce serait un comportement rationnel qui aurait le support de tout le monde ayant une compréhension philanthropique et également le discernement de ce que représente une Nation ; seulement et si seulement ce peuple demain matin ne se mettrait pas dans les rues et n’hésiterait pas une seconde de mettre un pneu au cou de son frère comme on met un collier à un animal avant de l’emmener à l’abattoir et en une seconde prêt, de l’arroser de gazoline avant d’y mettre du feu. Un peuple qui n’a aucune notion de ce qu’est de gouverner, ou la présidence est une chaise musicale ; à qui le premier qui arrive à s’assoir. La mendicité est devenue pratique courante. Même sur les réseaux sociaux, certains quémandent ou soutirent des sous à tout un chacun. Des va-nu-pieds font la une s’efforçant de trouver des astuces pour voler ou piller ses frères.

L’indignation devrait commencer chez soi. Nous avons le droit sacré de nous indigner du traitement que subit nos frères et sœurs en terre étrangère. Nous avons le droit de nous révolter face à un comportement inhumain dont nos frères sont l’objet. Mais nous avons aussi le devoir de gérer nos problèmes avec intelligence. Trop longtemps nous nous sommes laissé voguer sur les mers de l’insouciance. Trop longtemps nous avons perdu la barre de direction menant vers le progrès et la démocratie. Nous confondons anarchie et démocratie. Tout ce qui est stationnaire régresse ; n’en parlons pas pour un peuple qui s’amuse à briser, à détruire tout ce qui a été construit, et ceci pour le bien d’une supposée démocratie.
En effet, le respect ne s’obtient que quand on se respecte soi-même. Et mes chers frères et sœurs, seulement certaines actions forcent le respect, c’est sure que ce n’est pas l’anarchie, le trouble, ou le ôte toi que je m’y mette.

RCoicou

GRAPEVINE 07

GRAPEVINE 11


ll

GRAPEVINE 10


m


 

 

BO LAKAY 17GRAPEVINE 15


Veuillez cliquer sur les images pour lire les détails.

LOT BO DLO 09LOT BO DLO 08

LOT BO DLO 07LOT BO DLO 06

LOT BO DLO 05LOT BO DLO 04LOT BO DLO 02

 


LOT BO DLO 03
Pope Francis Surprises Homeless Visitors During Private Vatican Tour

LOT BO DLO 01The Vatican opened its doors today to the homeless of St. Peters’ Square, allowing the people who usually only see its steps outside to observe its beauty inside, and were greeted by Pope Francis himself.

A group of 150 homeless men and women took a guided tour of the museum and gardens and received dinner in the Vatican Museum’s cafeteria. They also were invited to pray in the Sistine Chapel, where the pope made an unannounced visit.

“This is everyone’s house: it’s your house. The door is always open for all,” Francis reportedly said as he shook their hands.

Read more here.

GRAPEVINE 09


GRAPEVINE 08


GRAPEVINE 12GRAPEVINE 13GRAPEVINE 04GRAPEVINE 09GRAPEVINE 08GRAPEVINE 11GRAPEVINE 10

 


GRAPEVINE 05


GRAPEVINE 03 GRAPEVINE 01


GRAPEVINE 02


From my friend Jacqueline Murray

The Secrets of Aging

This slideshow requires JavaScript.

GRAPEVINE 14


Click on pictures to read the appropriate articles.

GRAPEVINE 06

GRAPEVINE 13


 

GRAPEVINE 12


 

l

• FEBRUARY 2015

 

Click on pictures to read the appropriate articles.

GRAPEVINE 01


GRAPEVINE 05

GRAPEVINE 02

Click on picturestoaccessstories.

BO LAKAY 16


Aussi surprenant que cela paraisse,
« le pays maudit » est vêtu d’un manteau d’or.

BO LAKAY 02


BO LAKAY 11


BO LAKAY 03


 “Un pays ne se développe pas uniquement que par son gouvernement, mais aussi par l’ingéniosité de ses concitoyens et de leur savoir-faire, par une conscience sociale et le goût du bon et du beau…”BO LAKAY 04


BO LAKAY 08


BO LAKAY 09


BO LAKAY 10

BO LAKAY 08


 

BO LAKAY 07


BO LAKAY 04


Zaboka dominiken!

Daly Valetby Daly Valet

Lè m te timoun, kou m fin pran kanè nan fen mwa jen nan lekòl Kay Frè vil Jeremi, manman m te toujou voye m andeyò al pase 3 mwa vakans dete a ak granmè m.

Pou ki sa nou rele zòn riral yo andeyò e peyizan yo moun andeyò, m pa konnen. Anfèt m ap pran pòz m pa konnen men ofon m konnen byen pwòp. Se jis eksklizyon sosyal. Men se pa deba sa m vle fè la. M jis vle pale de zaboka.

Le m te konn al pase vakans andeyò, se tankou m te nan paradi. Zaboka, mango, mayi boukannen, kokoye, gwayav, korosol, fig mi, lam veritab, yanm, kafe, bèf, kabrit, poul, ti zwazo…tout sa yo te fè kenken nan demè kay grann mwen. Se te yon gran lakou kote tout bèt, fri, legim ak viv te disponib… Zaboka tout varyete tèlman te anpil se ak sa grann mwen te konn grese kochon kreyòl li yo. Lakay plen zaboka, kay vwazen grann mwen yo chaje zaboka…Kay tout moun se te gran lakou ak tout sa yon moun bezwen pou w viv. Se te lavi nan paradi tankou imaj nan liv “Réveillez-vous” temwen Jehovah yo.

Lè m ap panse a tan sa yo kounye a, m rann mwen kont se moun lavil yo ki t ap viv andeyò. Andeyò bèl vi ak lanati nan kanpay. Kote bèl vi sa pase ? Ebyen nou tout konnen sa Ayiti tounen jodi a : yon retay bon twal !

Kote zaboka nou yo ? Kote zaboka nou yo ki bon pase fwomaj yo ?

Machann nan lari ak nan makèt Potoprens se zaboka ki soti Sen Domeng pi fò ap vann. Zaboka Sendomeng menm. Sa k pase peyi nou an menm ? M renmen zaboka anpil. Men zaboka Sendomeng yo san gou, yo di e yo gwo. Bèl flè san zodè. Le w goute zaboka sa yo se tankou yo fèt nan laboratwa ak moso papye mouye melanje ak bè kizin enferyè.

Jodi a gen yon zanmi ki mande m nan ki mwa m fèt. Mwen di l mwen pa fèt nan mwa e ke se nan epòk mwen fèt. Li replike pou l di m kijan se nan epòk mwen fèt la. Mwen repete pou li m pa fèt nan mwa, mwen fèt nan epòk…..epòk zaboka. Donk se yon fason pou m te montre zanmi an jan m renmen zaboka. Anfèt se laverite, paske lè m te konn al pase vakans kay grann mwen andeyò nan epòk zaboka an ete, se konm si m te refèt ankò chak fwa.

Vwala kounye a m ap viv nan yon epòk kote se zaboka enpòte soti Sendomeng ki anvayi peyi m nan. Tris pou Ayiti.

Si bon zaboka nou yo te konn fè m santi m fenk fèt e ke m ap viv bèl vi lè m te timoun, pandan m granmoun nan la vye zaboka dominiken ki anvayi Ayiti yo, fè m santi m ap mouri.


BO LAKAY 06


 

 

BO LAKAY 03


BO LAKAY 02


BO LAKAY 01

 


BO LAKAY 05


BO LAKAY 12


BO LAKAY 14


BO LAKAY 13

• JANUARY 2015

MIMI DESIR, Plastician

ART 00Born in 1962, Mimi Desir is an emerging artist who studied at the George Washington University, Montgomery College, and University of Maryland. Her paintings have been annotated in 2013 in “PRESENCE FEMININE DANS L’ART HAITIEN”, by art historian Marie Alice Theard. In 2014 she exposed her works with the group Haitian Artists Assembly of Massachusetts and at Harvard University in Massachussetts. Her current work embraces a wide range of subjects. She resides in the Boston area and visits Haiti frequently. Her slogan “MY ART IS MY VOICE” derives from her life struggles and how she overcame them. She had done solo and group exhibits. Her work is sold in the U.S., Canada, and Haiti and can be seen at: 

Contact Mimi at:

  • legendmyname@gmail.com
  • SHOWROOM IN ATTLEBORO, MA – 774-219-6429
Contact the artist for more details about her work.

Ce spectacle aberrant dénote une urgente situation méritant l’attention immédiate de tous, que l’on soit concerné ou non. Comment y remédier le plus tot possible?

Il ne sert à rien pour l’instant de pointer quiconque du doigt, un acte aussi stérile que puérile qui ne mènera nulle part, mais plutôt d’exercer des efforts concertés pour sauver une fraction de la population en danger grave imminent.

C’est bien le temps de vérifier les rapports sur l’utilisation des sommes recueillies pour la reconstruction par divers organismes après le tremblement de terre.


Loin de moi l’intention de vous choquer ! Loin de moi d’user du sensationnel pour capter votre attention. Les images ci-dessous sont la réalité quotidienne d’Êtres de chair et de sang, d’Êtres HUMAINS—hommes, femmes, enfants, bébés, vieillards (ingambes ou infirmes) “HAÏTIENS, HAÏTIENNES”—qui vivent à Croix Desprez dans les conditions les plus abjectes, les plus immondes, les plus indécentes et les plus révoltantes que l’on puisse imaginer…
Depuis le seisme du 10 janvier 2010, ils se sont établis dans ce quartier, naguère un fleuron de la classe moyenne de Port-au-Prince. Là-haut, comme vous rendrez compte à travers ces images, ils sont ivrés à eux-mêmes, aux éléments et à leur cortège de malheurs, de misères et de deuil… dans leur propre pays.

Adolescent, j’ai eu l’opportunité de voir des cases, des baraques et des prisons pour esclaves, notamment ceux de l’Habitation Caradeux (Plaine de Léogâne) et celles des Habitations caféières de Drouet, Dion et Lamothe récemment mis à jour sur les hauteurs de la Chaîne des Matheux, si ces rescapés, ces “laissés-pour-compte” pouvaient voir ces vestiges (heureusement pour nos dirigeants et leurs supporters qu’ils ne le peuvent !!!) ils diraient que leurs ancêtres esclaves, (les nôtre aussi) 211 ans auparavant n’étaient pas ainsi traités… ET, EN GUISE DE CONCLUSION A CETTE INTRODUCTION: ANATHÈME A CEUX QUE VEULENT VOIR ICI UNE QUELCONQUE SYMPATHIE OU UN DEDOUANNAGE DU COLON. KONNEN YO PA KONNEN MWEN; MWEN NWA!

GRAPEVINE 07

[Jacques Jean-Baptiste 1/15/2015 | Facebook]

DOCUMENTATION:

GRAPEVINE 05

Commentaire de Marcel Salnave:
Art. 12. – Aucun blanc, quelle que soit sa nation, ne mettra le pied sur ce territoire, à titre de maître ou de propriétaire et ne pourra à l’avenir y acquérir aucune propriété.

Art. 13. – L’article précédent ne pourra produire aucun effet tant à l’égard des femmes blanches qui sont naturalisées haïtiennes par le gouvernement qu’à l’égard des enfants nés ou à naître d’elles. Sont compris dans les dispositions du présent article, les Allemands et les Polonais naturalisés par le gouvernement.

Ah! La présence des Allemands, des femmes blanches! Dessalines, tout ravageur qu’il était, avait la fibre sensible. Doit-on dire que c’est cette considération de l’Empereur qui est à l’origine de nos malheurs?

BIBLIOGRAPHIE

  • ARDOUIN, Beaubrun, Études sur l’histoire d’Haïti, Tome 6, 1856
  • FIEFFÉ, Eugène, Histoire des troupes étrangères au service de la France, 1854
  • PACHONSKY, Jan, WILSON, Reuel K., Poland’s Caribbean Tragedy: a Study of Polish Legions in the Haitian War of Independence, 1802-1803, 1986
  • ROUZIER, Semexan, Dictionnaire géographique et administratif universel d’Haïti illustré, ou Guide général en Haïti. Tome I, 1892
  • SAINT-JUSTE, Laurore, CLÉRISMÉ, Enel, Présence polonaise en Haïti, 1983
  • Légions polonaises (armée française)

  • Casale Town, History of The Polish and their descendant in Haiti following the revolution War

  • Casale (Original version)
  • L’héritage polonais d’Haïti – Le Nouvelliste | Publié le : 09 août 2011


     GRAPEVINE 06

    Commentaire de Jacques Jean-Baptiste: Mon ami Guy S. Antoine a touché un aspect important de notre histoire que nous ne pouvons et ne devons point nier ni occulter parce que certains croient que nos héros, de quelque souche ou couche qu’ils appartiennent, sont des intouchables et que ceux qui osent interroger leurs démarches, leurs actions, leur politique, sont des
    iconoclastes. Non ! Il n’est rien de tout cela.
    Ce Boisron Tonnerre fut l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand, panégyristes de Jean-Jacques Dessalines. Ses écrits sont pour glorifier l’empereur sans une approche critique de l’homme Dessalines. Normal, puisque les deux vouaient une haine farouche (aux colons français) et avaient le plus grand mépris pour leurs pairs de la métropole. Les propos à lui attribués et qui lui valurent
    l’admiration du général en chef la veille de la rédaction du discours du général en chef le 1er janvier 1804 (jour de la proclamation de
    l’indépendance) corroborent le précédent. Mais, et c’est là l’ironie ou le paradoxe de leur situation, ils ont presque tous voulu émuler en barbarie ces hommes (comme le général Donatien Rochambeau) qu’ils avaient appris à détester de toute leur force, de toute leur âme au point de reproduire toute la violence que ces généraux français avaient exercé contre les indigènes pendant les treize années de lutte de la révolution de St-Domingue.
    iconoclastes. Non ! Il n’est rien de tout cela.
    Ce Boisron Tonnerre fut l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand, panégyristes de Jean-Jacques Dessalines. Ses écrits sont pour glorifier l’empereur sans une approche critique de l’homme Dessalines. Normal, puisque les deux vouaient une haine farouche (aux colons français) et avaient le plus grand mépris pour leurs pairs de la métropole. Les propos à lui attribués et qui lui valurent
    l’admiration du général en chef la veille de la rédaction du discours du général en chef le 1er janvier 1804 (jour de la proclamation de
    l’indépendance) corroborent le précédent. Mais, et c’est là l’ironie ou le paradoxe de leur situation, ils ont presque tous voulu émuler en barbarie ces hommes (comme le général Donatien Rochambeau) qu’ils avaient appris à détester de toute leur force, de toute leur âme au point de reproduire toute la violence que ces généraux français avaient exercé contre les indigènes pendant les treize années de lutte de la révolution de St-Domingue.La révolution haïtienne est fille de la révolution de 1789 en France. La française a coûté la vie à pas moins 70.000 victimes–dont 10.000 des ses présumés “ennemis” guillotinés à Paris, noyés et fusillés à Nantes, Lyon et en Vendée entre 1789 et 1794… Donc, 1789 et 1804 se recoupent et se ressemblent sur bien des aspects, et la nôtre, quoique moins sanglante, en a reproduit les atrocités, les bouleversements, les dérapages, les jacqueries, les préjugés, les revirements, les trahisons et les vilenies aussi. Certains diraient que nos héros ont souffert du syndrome de l’esclave qui le porte à singer et à reproduire (dans une sorte de mimétisme) toutes les tares de l’ancien maître qu’il se plaît à haïr. L’exemple qui illustre bien ce mimétisme est le Sacre de Jean-Jacques Dessalines comme empereur d’Haïti, le 8 Octobre 1804, pour battre de vitesse Napoléon Bonaparte, son grand rival, courronné en novembre de la même année en France.
    Henry Christophe et Faustin Soulouque emprunteront le même chemin allant jusqu’à créer une cour royale et impériale (avec une noblesse noire) calquée sur le modèle français. Si Boisrond Tonnerre a payé de sa vie son zêle pour l’empereur Jean-Jacques Dessalines; si Charles et Sanite Belaire, Maurepas, Lamartinière ont été exécutés (assassinés) par
    les Français avec le concours (tacite ou actif) de leurs rivaux haïtiens, Robespierre en fit de même avec ses rivaux et périra sous la guillotine. Danton, Desmoulins, Louis XVI et Marie-Antoinette sont passés sous le gibet de la terreur, tandis que des milliers de Français moins célèbres périront pendant la Grande Terreur et la Terreur blanche que, fort heureusement, nous n’avons pas eue et connue en Haïti. De 1789 à 1815, la révolution aura mangé, en France et dans toute l’Europe, près de 1.800.000 âmes.
    En lisant aujourd’hui les commentaires de mon ami Guy Antoine sur les actions de nos héros et sur les errements des Haïtiens, il me vient à l’idée la leçon qu’un aîné m’avait faite au milieu des annés 70 après avoir exprimé mon aversion pour les pitreries et le comportement ubuesque d’Idi Amin Dada de l’Ouganda.
    Cet homme, m’avait dit: Jacques, quel âge as-tu ? Je lui avais répondu: bientôt 23 ans, Jean ! Ah, tu es bien jeune, mon garcon, reprit-il. Trop jeune pour savoir qu’Idi Amin, ce maréchal chamarré et galonné, est le produit du colonialisme britannique… tout comme Henri
    Christophe et Faustin Soulouque furent les produits du colonialisme français. Ne l’OUBLIE JAMAIS, Jacques !
    Et sans excuser les agissements et les manquements de nos ancêtres, je peux dire que, grâce à lui: je les comprends avec leur part de grandeur et leur part de faiblesse.


     

GRAPEVINE 03

 


GRAPEVINE 04

GRAPEVINE 02GRAPEVINE 01


,,BO LAKAY 05

NOUVEL LAKAY 01
Click on picture to read more.

 


 

 

 

 

 

 

 

BO LAKAY 04


BO LAKAY 01

• OCTOBER 2014

 

Ted Zamy Dorvil – Plastician

 Profil Personnel

0000 dorvilNé le 28  octobre 1983 à Port-au-Prince. Dès l’âge de 11 ans, il développe une certaine passion pour le dessin Au terme de ses études classiques, il a reçu une formation artistique  à l’ENARTS où il a  décroché un diplôme au bout de 4 ans. En 2004 il est classé parmi les gagnants au grand concours international de peinture pour les Artistes Haïtiens  vivant en Haïti et à l’étranger dans le but de saluer le Bicentenaire  National. Il a aussi travaillé en atelier avec les artistes : Richard Barbot et Edwige Casimir.

Aujourd’hui Ted Zamy Dorvil continue à travailler en atelier chez lui. Il utilise la peinture acrylique, et ses sujets sont souvent Universels, historiques et ancestrales. Son art est une invitation à une excursion lumineuse et sublime, doué d’une imagination débordante, il arrive à marier les formes abstraites à la figuration de manière à créer la magie dans l’œil du spectateur et de nos jours ses œuvres se retrouvent dans les foyers des collectionneurs à travers le monde. En 2014, il a reçu le titre de Chevalier Académicien et Ambassadeur pour Haïti par Mondial Art Academia qui est une organisation basée en France, spécialisée dans la recherche et la promotion d’artistes de talent à travers le monde.

PRIX ET DISTINCTIONS

2014_Gagnant au Concours de Karibe Hotel.


 Veuillez bien cliquer sur les images pour avoir accès aux articles.


“Honor Diaries is the first film to break the silence on ‘honor violence’ against women and girls. Honor Diaries is more than a movie, it is a movement to save women and girls from gender inequality, forced marriages and human rights abuses.”


 ACTION URGENTE (Amnesty International Belgique) – En République dominicaine, quatre journalistes ont été harcelés et ont reçu des menaces de mort pour avoir prôné le respect des droits des Dominicains d’origine haïtienne.LOT BO DLO 01


International Living has produced a comprehensive report onPanama that explores its culture, economy, and lifestyle.

Everything you need to know about Panama, whether you are interested in visiting, investing in, or living in Panama …or are just interested in learning more about the country.

LOT BO DLO 02


The twins girls were even born in two different years.

The mother went into labor in November of 2014, but after delivering one baby prematurely, her contractions stopped.

 

LOT BO DLO 03

LOT BO DLO 05
GRAPEVINE 16

GRAPEVINE 10

GRAPEVINE 14

GRAPEVINE 15

GRAPEVINE 11

GRAPEVINE 12

GRAPEVINE 13

GRAPEVINE 3

GRAPEVINE 2

GRAPEVINE 1


BO LAKAY 02

This is Leonise as she stands in front of the small home in Haiti she shares with 11 other family members. Leonise’s angelic voice and endearing story of an impoverished yet appreciative life were brought to light by San Antonio’s KENS5 morning news anchor Sarah Forgany during a recent visit to Leonise’s Haitian Village.

Thank you for reaching out to help build a brand new home for Leonise and her family. We are almost there! 

The Kobonal Haiti Mission has built hundreds of solid concrete homes with four rooms, cement floors, cinder block walls and a galvanized steel roof. The family would also receive a plot of land so they can grow crops for food and income. If you would like to read more about Kobonal Haiti Mission homes, please click here.


 

J’imagine aisément l’animosité que les remarques de Sister M* peuvent susciter chez la plupart de son lectorat. Ne recherchons-nous pas ardemment l’approbation des autres quelque soit nos actions? Notre fragile amour-propre, en quête de réconfort, rechigne tapageusement au contact de toute remontrance en toutes circonstances. Les critiques qui vont à l’encontre de nos attentes égratignent notre fierté et laissent des cicatrices qui tournent en amertume, se nourrissant de haine à l’endroit des censeurs. Et pour cause, le malheureux offensé arme son courroux du froment de la vengeance pour assouvir cette soif insatiable de plaire à son égo. [Note from the Editor]

DE VOUS À MOI – Tome II

par Sister M* [Myria Charles]

Abus de langage qui offusquent certains, vérités qui choquent ceux qui ont le malheur de se reconnaître dans les écrits de Sister M* et éclats de rire à n’en plus finir, « De vous à moi », cette rubrique culte de Ticket, semble ne laisser personne indifférent. Myria Charles, auteure de ladite rubrique, après avoir tenté de rester dans l’ombre dans un souci d’entretenir le mystère, se laissera découvrir par les fans à cette 19e édition de Livres en folie où elle signera ”De vous à moi”, son premier ouvrage.



GRAPEVINE 04


 

• MAY 2014

ART
ART1
Dr. JEAN BERNARD CERIN Opera Singer & Vocal Pedagogue
Dr. JEAN BERNARD CERIN
Opera Singer & Vocal Pedagogue

  Dr. JEAN BERNARD CERIN is a baritone from Port-au-Prince, Haiti. Mr. Cerin has performed throughout the United States, Haiti, France, and Austria. He has appeared with the Aspen Opera Theater, Center City Opera, Boston Opera Collaborative, the Brevard Music Festival’s Janiec Opera Company, and The New England Conservatory Opera Theater among others. Stage credits include Papageno in Mozart’s Die Zauberfl te, Tarquinius in the Rape of Lucretia at the University of Michigan, the title role in Mozart’s Don Giovanni and Peter in Humperdinck’s Hansel and Gretel with the NEC Opera Theater, among many others. Equally at home on the concert and recital platforms, Mr. Cerin has performed in recital at the Kennedy Center and Carnegie Hall with the Marilyn Horne Foundation’s Song Continues Festival. His recent dissertation recitals at the University of Michigan explored new forms of audience engagement using narrative, staging, and multimedia.

Deep River

“Oh Say, Do you Hear?”


   

Savez-vous «tchiper»?

Combien de fois ai-je pensé à traiter de ce sujet mais j’ai dû battre en retraite à défaut de savoir le terme exact pour désigner ce phénomène? Depuis petite, j’écoute les gens autour de moi employer cette onomatopée pour diverses raisons, avec ou sans autres mots pour exprimer des sentiments du moment. J’ai aussi remarqué que certains peuples ne l’ont jamais utilisée comme s’ils n’avaient aucune idée de son existence alors que d’autres en abusaient profusément. Ce fut donc un immense plaisir de trouver cet article qui en parle avec force de détails et de le partager avec vous. Bonne lecture et soyez édifiés!

Editorial


GRAPEVINE 7
GRAPEVINE 6

Et puis, ce fut l’hiver…

Lebonpar Alain Lebon
Tu sais, le temps a une manière d’aller très vite sans que tu t’aperçoives des années qui ont passé. Il semble qu’hier j’étais encore jeune, nouvellement marié et je m’aventurais dans ma nouvelle vie avec ma conjointe. Pourtant, il appert qu’il y a bien longtemps de cela et je me questionne où sont passées toutes ces années. Je sais que je les ai toutes vécues selon mes espérances et mes rêves et de la façon qu’elles étaient à l’époque. Mais, il est ici … L’hiver de ma vie qui m’a attrapé par surprise. Comment suis-je arrivé si vite ici ? Où sont passées toutes ces années et où s’est envolée ma jeunesse ? Je me rappelle bien d’avoir vu des personnes âgées pendant toutes ces années et qu’elles avaient beaucoup d’avance sur moi. Cet hiver était encore si loin que je ne pouvais deviner ou imaginer ce qu’il était. Mais, il est ici … Mes amis sont retraités, grisonnent et se déplacent plus lentement. Je vois aussi des personnes encore plus âgées. Quelques-unes sont en bonne forme, d’autres moins que moi, mais je vois de grands changements. Je me rappelle qu’ils étaient jeunes et vibrants mais, tout comme moi, leur âge est plus apparent. Je suis devenu le vieux que j’avais l’habitude d’observer et que jamais je n’aurais imaginé devenir. Maintenant, à chaque jour, je réalise que prendre une douche est devenu la réelle tâche du jour. Faire une sieste n’est plus un luxe, mais une nécessité car, si je ne le fais pas volontairement, lorsque je m’assieds, je m’endors immédiatement. J’entre maintenant dans cette nouvelle saison de ma vie sans être préparé aux malaises, aux souffrances, à la perte d’une certaine force, l’habilité de fonctionner et de faire des choses que je désirais tant, mais que je n’ai jamais réalisées. Au moins, je sais que l’hiver de ma vie est arrivé. Je ne sais pas ce que sera sa durée mais une chose est certaine, lorsque ce sera terminé et que c’en sera fini sur cette terre, une nouvelle aventure va commencer ! Oui, j’ai des regrets quant à certaines choses que je n’aurais pas dû faire et d’autres que j’aurais dû m’efforcer d’accomplir. Il n’en reste pas moins que je suis très fier de plusieurs choses que j’ai faites et de certaines bonnes actions que j’ai à mon actif. Tout cela fait partie de mon vécu.
  • Tu oublies des noms, ce n’est pas grave, car les autres ont même oublié qu’ils te connaissaient …
  • Tu réalises que tu n’es plus aussi habile à accomplir certaines choses et que les choses que tu aimais faire ne t’intéressent plus autant, et alors ….
  • Tu dors mieux dans une chaise longue avec la télévision allumée que dans ton lit. Cela s’appelle un « pré-sommeil » et non de l’insomnie …
  • Tu as tendance à utiliser des mots débutant par un «Q» : «Quoi ?», «Quand ?», «Quel ?», «Qui ?»
  • Tu te plains que les imprimeurs utilisent de plus petits caractères dans leurs publications …
  • Les villes et les villages ont éloigné les coins de rues de plusieurs pieds. Les trottoirs sont moins au niveau …
-Maintenant que tu as les moyens d’avoir des bijoux dispendieux, tu as peur de les porter partout… -Tu t’aperçois que le linge qui se vend dans les magasins est sans manche et ce qui t’apparaissait comme des taches de rousseur est devenu des taches brunes … -Tout le monde chuchote maintenant …
  • Dans ta garde-robe, tu as des vêtements de trios grandeurs, dont deux que tu ne porteras plus jamais …
Tout cela indique que tu es entré dans l’hiver de ta vie. Par conséquent, si tu n’es pas encore dans ton hiver, laisse-moi te rappeler que le temps passe beaucoup plus vite que tu ne le penses. Alors, s’il y a des choses que tu désires accomplir durant ta vie, s’il te plaît fais-le vite. Ne remets pas à plus tard … La vie est si courte. Fais ce que tu peux aujourd’hui même afin de vraiment profiter de toutes les saisons de ta vie. Alors, vis pour aujourd’hui et fais part de toutes les choses dont tu rêves à tes proches et à ceux que tu aimes. Ils apprécieront et t’aimeront pour ce que tu es et ils se souviendront de ce que tu as fait pour eux durant toutes ces années passées. Ce n’est pas ce que tu auras amassé, mais ce que tu auras dégagé qui indiquera quel genre de vie tu as vécue. La vie est un cadeau et ta manière de vivre sera un cadeau pour ceux qui te succèderont. Rends-la fantastique et vis-la bien ! Amuse-toi aujourd’hui ! Fais quelque chose de plaisant ! Sois heureux ! Aie une belle journée ! Rappelle-toi : ” La vraie richesse est la santé et le bonheur. Vis heureusement en 2014 ! En terminant, considère ce qui suit : Aujourd’hui, tu as atteint ton plus grand âge, mais tu es également plus jeune que tu seras demain. Alors profite de cette journée le temps qu’elle durera. D’ailleurs, le terme «Vieux » est intéressant dans certains cas tels que : «Vieilles chansons» «Vieux films» et le meilleur de tous : «Vieilles amies et vieux amis » !
Sur les enjeux de la créolisation unique de l’enseignement en Haïti
Emmanuelle Gillespar Emmanuelle Gilles
< p style=”color:#141823;”>Chers internautes, Hughes, Pascale, Marc Arthur et Jacques, < p style=”color:#141823;”>Je vous remercie de vos commentaires apposés à l’égard de mon texte portant sur les enjeux de la créolisation unique de l’enseignement en Haïti. Hughes, comme convenu, je me vois obligée de porter les clarifications qui suivent: < p style=”color:#141823;”>A remarquer les différentes réactions à mon texte, on voit qu’on n’est pas au même niveau de compréhension du problème. Certains déplacent le sujet à leur guise sciemment ou par aperception pour s’attarder sur un quelconque complexe de la langue créole, ce qui n’était pas l’objet du texte. Je souhaiterais que vous réfléchissiez un peu plus sérieusement sur la situation préoccupante de nos jeunes, ceux qui s’aspirent a assurer la relève dans notre pays.

Si vous pensez que la “créolisation unique” n’est pas à la base des problèmes d’ordre linguistique auxquels ils sont confrontés, vous ne faites pas preuve de probité intellectuelle, par conséquent nous ne saurons aborder sérieusement ces problèmes qui apparemment ne semblent pas concerner tous. Tout d’abord, nous sommes tous créolophones vu que nous parlons tous la langue. Par conséquent, je ne juge pas nécessaire de faire la promotion d’une langue que nous possédons comme acquis et qui est sans ambages notre marque d’identité. Au niveau de la langue parlée, le phénomène du créole est déjà acquis – ce qui ne l’est pas pour la langue Française qui n’est pas à la portée de près de 85% de la population. Notre travail en tant que nation responsable consiste à mobiliser et à former nos éducateurs de manière à ce qu’un programme efficace d’immersion de langue Française soit appliqué afin d’accorder une chance égale au peuple de maitriser les deux langues que l’on s’enorgueillit de claironner à tout bout de champ officielles. Tout au contraire, une vaste campagne en faveur de la créolophonie au niveau de l’enseignement et un courant créolophone ont pratiquement comme l’a dit Jacques Mali mis le Français à l’écart en faveur de la “créolophonie” tout court au niveau de l’enseignement malgré une absence de structures et de méthodes adéquats. C’est de l’irresponsabilité à outrance! Dans mon texte, j’ai relevé le fiasco de l’unilinguisme (créole) à juste titre car cette poussée du créole en tant que langue de l’enseignement a exacerbé une situation déjà préoccupante, pourquoi je le pense? C’est parce que les jeunes, depuis ce grand mouvement créolophone initié par des linguistes aussi bien que des idéologues réclamant l’héritage ancestral, ont développé une indifférence pour la langue française, faisant du créole leur langue unique. Les linguistes ne se sont jamais prononcés jusqu’ici sur cette dérive, car leurs objectifs de créolisation étant atteint en partie.

En Haïti, l’instruction, si elle n’est pas accompagnée d’un encadrement familial et les pratiques de la lecture aussi bien que la pratique de la langue, la chance de réussite devient limitée ! Nous n’assistons pas à une limitation mais à un échec cuisant de l’élève Haïtien qui ne présente rien de l’ensemble des valeurs, de savoirs, de langages et des pratiques dont la maitrise lui permettrait d’accomplir avec succès sa scolarité afin de construire son avenir personnel et professionnel pour réussir sa vie en société et s’ouvrir au monde puisqu’il est appelé à devenir un citoyen du monde. Si le créole leur a servi d’outil de conscientisation, les idéologues ont failli en leur transmettant un message chimérique leur laissant comprendre que l’unilinguisme (créole) était suffisant pour réussir. C’est ainsi que nous nous retrouvons avec des universitaires de niveau médiocre qui n’ont jamais fait la transition d’une langue vers une autre. Bref ! Plusieurs aspects sont à signaler dans ce phénomène: l’aspect linguistique, l’aspect pédagogique et l’aspect idéologique. Le rôle des linguistes et des pédagogues est différent. Le choix de la langue de l’enseignement ne relève pas des linguistes mais plutôt des spécialistes en bilinguisme et des pédagogues. Notre ami Hughes St Fort avait bien dit que « Le linguiste ne porte pas de jugements de valeur sur les faits de langue et les usages des locuteurs, il observe, décrit, conclut et montre comment les locuteurs utilisent la langue dans des situations données » – s’agissant des choix des méthodes linguistiques, l’idée que des enfants apprennent mieux dans leur langue maternelle seulement est fausse. Les spécialistes l’ont confirmé pour les adultes mais ce n’est pas le cas pour un enfant. Les enfants sont des privilégiés naturels qui se jouent des frontières et apprennent des langues très facilement. Selon la Psychologue Ellen Bialystok, “les enfants bilingues apprennent à lire un an plus tôt que les autres”. Ce n’est pas surprenant ! Barbara Abdelilah-Bauer conclut que « Passant d’une langue à l’autre, plusieurs fois par jour, l’enfant bilingue acquiert très tôt une véritable flexibilité cognitive”. D’ailleurs, « ce double langage augmente leur capacité d’association et ils sont souvent plus créatifs. “Avec eux, on peut s’attendre à des façons de penser plutôt originales, de dessiner, ou d’imaginer. Vous risquez d’être surpris !”.

En outre, il a été prouvé qu’un enfant peut maitriser jusqu’à 5 langues avant l’âge de 7 ans. Là où je condamne les divers acteurs impliqués dans la promotion du créole en tant que langue de l’enseignement unique aussi bien que les pédagogues et all… c’est de restreindre aux enfants leur capacité d’apprendre la langue Française en déclarant que cette langue n’est pas leur langue maternelle et de ce fait ne saurait apprendre dans cette langue, ce qui est archi-faux. J’ai moi-même visité 3 écoles maternelles à Carrefour et une au centre-ville, elles sont en majorité créolophones – les enfants n’apprennent et n’entendent pas un mot de français. Apres 3 ans en kindergarten, l’enfant demeure créolophone et n’aura jamais fait l’apprentissage du Français, c’est le cas de la majorité des écoles. A partir de 8 ans, ces enfants auraient un très mauvais départ et évidemment des difficultés d’apprentissage du Français et des problèmes de compréhension des manuels Français du fait qu’ils n’ont pas été exposés à l’autre langue durant leur âge privilégié. C’est ainsi que nous nous retrouvons avec bon nombre d’universitaires qui n’ont pas la pratique de la langue Française ni non plus la pratique de la lecture. A noter qu’aucun ouvrage scolaire n’est disponible en créole. Voilà pourquoi je suis convaincue que c’est un phénomène qui sert plutôt à abêtir les jeunes plutôt qu’à développer leur esprit.

Mon plaidoyer sert à condamner catégoriquement cette tendance à l’unilinguisme sans porter préjudice à la langue créole. Je ne dirais pas que c’est la langue créole qui est à l’origine de cette situation, cependant le processus de créolisation écartant la langue Française joue un rôle prépondérant. Je souhaite que les autorités Haïtiennes puissent redresser cette situation en analysant les dimensions linguistiques et pédagogiques afin de pallier à cette grande injustice perpétrée à l’endroit des jeunes. Il est inconcevable que des universitaires ne puissent bien écrire le mot « Malheureux » par exemple. Les enfants Haïtiens peuvent réussir à maitriser le cursus scolaire normal dans une langue étrangère sans aucun problème. Les Africains le font et réussissent ! Tout autant qu’on ne maitrise pas une langue, elle sera toujours considérée comme une langue étrangère. En instituant le bilinguisme, le Français ne sera plus une langue étrangère. Le programme d’Immersion Canadien Français a démontré que les enfants atteignent un très bon niveau dans la langue cible. Si nous n’arrivons pas à réussir dans un domaine si simple, je me demande si cette académie créole serait même efficace sous la direction d’un gouvernement incapable de développer un système efficace d’éducation.

Au point de vue social, cette créolisation du système éducatif haïtien et des medias (radiodiffusion) renforce davantage l’isolement du peuple et agrandit le fossé entre le peuple majoritaire créolophone et la minorité élitiste bilingue. Paradoxalement ceux parmi les plus grands défenseurs de la langue créole ou les artisans farouches de la créolisation unique de l’enseignement Haïtien sont parmi les diplômés des plus grandes universités de l’étranger, évidemment, Ils maitrisent parfaitement bien la langue qu’ils considèrent comme étrangère. Certainement, leurs enfants n’auraient pas une éducation en créole car ils aspirent à une éducation de qualité pour eux.

Mes questions sont les suivantes: J’ai du mal à comprendre cette insistance pour que les enfants du peuple reçoivent une éducation en créole sous prétexte que c’est leur langue maternelle alors que nous sommes les produits d’un système qui peut s’améliorer. Deuxièmement, je me demande pourquoi nos linguistes et idéologues ne se sont pas prononcés contre cette dérive au niveau du système éducatif et de l’unilinguisme exagéré ? Serait-ce parce que leurs enfants ne sont pas affectés par cette situation ? Finalement, il aurait fallu que j’en fasse la constatation pour tirer la sonnette d’alarme sur ce phénomène de créolisation unique de l’enseignement en Haïti qui risque de ronger davantage la société haïtienne ! Notre indifférence et notre hypocrisie au regard d’une jeunesse mal préparée et mal orientée me révoltent!

Emmanuelle Gilles


GRAPEVINE 2

GRAPEVINE 1

• NOVEMBER 2013

 

MONIQUE SERRES

MONIQUE SERRES, Plastician

Amos Cincir | Le Nouvelliste

Haïti se solidarise avec le peuple philippin

Quelque dix jours après le passage du typhon Haiyan qui a causé des dégâts colossaux en vies humaines et en biens dans les provinces centrales des Philippines, le peuple haïtien via la Croix-Rouge haïtienne a remis un chèque de 20 000 dollars américains aux autorités haïtiennes en signe de solidarité au pedec 01uple philippin.

Ce chèque de 20 000 dollars américains a été remis vendredi dernier à Sydney, en Australie, par le président de la Croix-Rouge haïtienne, le Dr. Guiteau Jean-Pierre, en marge de la XIXe Assemblée générale  de la Fédération  internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, lit-on dans une note adressée au journal.

Dans son discours, le président de la plus grande institution humanitaire d’Haïti, le Dr. Guiteau Jean-Pierre, a profité de l’occasion pour présenter toutes ses sympathies et celles du peuple haïtien et des Volontaires de la Croix-Rouge haïtienne au peuple frère des Philippines qui a été si durement frappé par Haiyan,  le typhon dévastateur du 8 novembre en cours.

« Nous avons tous été touchés en Haïti par l’ampleur de cette catastrophe qui a non seulement causé des dégâts extraordinaires sur les plans physique, financier et économique, mais qui a coûté également la vie à plus de 10 000 personnes. Nous aussi, nous avons connu des désastres énormes dans notre pays et nous connaissons cette immense douleur qui marque les corps, les esprits et tétanise les âmes», déclare le Dr. Jean-Pierre, soulignant que le peuple haïtien tout entier compatit à la douleur de ce peuple frère.

Toujours selon le Dr. Jean-Pierre, dans le cadre de cet élan et de cette sincère empathie, la fondation Erick Jean-Baptiste nous a demandé de transmettre, au nom du peuple haïtien à la délégation de la Croix-Rouge des Philippines, cette modeste contribution de 20 000 dollars. Ce geste, dit-il, symbolique, représente un petit maillon dans cette chaîne de solidarité qui se tisse actuellement autour du peuple des Philippines.

« Par ce geste, le peuple haïtien veut faire savoir au peuple philippin qu’il n’est pas seul et qu’il peut compter sur la solidarité d’Haïti, de son peuple et de la Croix-Rouge haïtienne, sinon que sur cette solidarité internationale qui est avant tout celle du cœur. Le peuple haïtien suit avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation. De tous les côtés en Haïti, avant de venir à Sydney, on nous a demandé de faire savoir que le peuple haïtien partage les souffrances et la douleur du peuple frère», conclut le Dr Jean-Pierre.

 

FACE À FACE AUTOUR DE L’IDENTITÉ HAÏTIENNE

FANINI-LEMOINE, HERVE - Face à Face autour de l'Identité HaïtienneHier soir a marqué une grande première en ce qui me concerne. J’ai décidé de rompre ma réclusion volontaire, au moins pour l’occasion, et d’assister à une conférence littéraire au Musée d’Histoire et Archives Haïtiennes situé dans la ville de Miami Nord. La raison de cette décision n’est pas encore palpable mais cela ne fait point l’objet de cette note. Je voulais plutôt relater le fait que j’ai beaucoup appris de cette conférence dont le thème était autour de l’identité haïtienne. Le conférencier et auteur, Hervé Fanini-Lemoine, n’a pas manqué de retenir son audience en haleine par les renseignements qu’il prodiguait avec assurance tout en divulguant ses sources d’information.

L’ambiance sans prétention était aussi plaisante que sympathique.  Ce fût un immense plaisir de rencontrer finalement Hervé Fanini-Lemoine, un ami de Facebook depuis 3 ans ou plus et avec qui j’ai eu plusieurs discussions (certaines épineuses), mais un ami de mon époux dans la vie réelle. Son accueil chaleureux m’avait remplie de joie et une conversation plein d’entrain était entamée à l’instant, jusqu’au moment où mon mari vint saluer l’auteur qui tout bonnement lui demanda: «Où est ta femme?» Les rires fusèrent de toutes parts. Juste la chaleur qu’il fallait pour fondre complètement la glace.

Les différentes appellations et orthographes d’Haïti étaient discutées durant la conférence pour dévoiler non seulement leur étymologie mais aussi leur raison d’être. Inutile de faire part de l’intérêt de tout un chacun à apprendre que notre chère Haïti pourrait être le siège de l’Atlantide.  C’est ainsi que Fanini-Lemoine, qui ne se fie guère aux explications provenant de notre héritage coloniale mais accorde toute sa confiance à la littérature vaudouesque quant à notre histoire, révéla que la signification des noms Haïti, Bohio, et Quisqueya étaient bien autre que celle lue dans nos livres d’Histoire d’Haïti jusqu’ici. Je convie tous à se procurer son livre «FACE À FACE autour de l’identité Haïtienne», un ouvrage de référence qui promet.

Untitled

 


DE BAKARA ET AUTRES BAKAS – Esther Pierre Louis

EstherC’est un truisme éculé que l’Haïtien n’est jamais à court de mots ni d’idées sur la res publica. L’indifférentisme, ce n’est définitivement pas dans nos gènes. Et l’Haïtien indifférent n’existe pas. Parlez nous de religion, de littérature, d’histoire ou de politique; et abritez-vous contre un déferlement de mots, et de logique imbibée d’émotions. i.e: la saga de Tonton Bicha autour de la publicité pour «ce» rhum.

Pourtant, cet Haïtien au demeurant si éclairé et si patriotique, se révèle d’une myopie condamnable quand il lui faut dépecer la carcasse de la Mère Patrie. C’est à ce titre que j’accuse certains membres de notre diaspora, ces hypocrites qui osent s’en prendre à l’un des acteurs du devant de la scène, tout en torpillant en secret l’économie nationale.

Pour nombre de compatriotes vivant au Nord surtout, Haïti n’est qu’un dépotoir. Ils y déversent, la conscience tranquille, des tonnes de produits de qualité douteuse, totalement non essentiels, souvent dangereux, détruisant encore plus la fragile économie, annihilant les petits métiers, entravant l’essor et les faibles efforts des programmes et investissements durables. Le même entrepreneur par osmose qui pérore sur les méfaits du dumping riz et autres produits subventionnés), ne se gêne nullement pour inonder le marché de fatras made in China, pourvu que monte en flèche son investissement. Comme dans une passoire, les véhicules, vieux matelas, (gadgets électroniques, vêtements neufs ou  usagés, blousons de cuir! produits de beauté, aliments frelatés,  bactéries et virus, tout passe! C’est facile, trop facile. Aussi facile que blâmer les puissances étrangères, les dominicains, le gouvernement, le président, les élites, la chambre de commerce, etc. Le non-développement, c’est les autres!

Quand le bateau coule, et que l’espoir s’amenuise, les passagers terrorisés s’en prennent au capitaine, à l’équipage, au mauvais temps, à la providence, et aux autres passagers. Il faut à tout prix trouver Jonas et le balancer par-dessus bord… Les perspectives diffèrent, mais qui peut réfuter ce consensus accablant: en dépit de la frénésie à bord, Haïti est une barque qui s’enlise.

Que ferons-nous donc? Nous ruerons-nous sur les avirons ou sur les bouées?


“LA BELLE AMOUR HUMAINE”

Note de Jacques Jean-Baptiste | sur l’article publié dans Le Nouvelliste 

Bonjour Mr. Byron, vous trouvez que la “Belle amour humaine (?) est une formule étonnante qui captive le regard”…et vous en êtes étonné. Oui, étonné de voir “amour au féminin sans pour autant porter la marque du pluriel” comme vous le dites. Ce n’est point une invention ni une fantaisie de Mr. Lyonel Trouillot. Amour ƒéminin avec la marque du pluriel est surtout d’ordre littéraire mais à l’origine il était du genre féminin au singulier comme au pluriel.

1) Bossuet, dans son Oraison Funèbre pour Henriette-Marie de France, 1669, 1689) écrivait “que son heureuse fécondité redoublait tous les jours les sacrés liens de leur amour mutuelle; sans commettre l’autorité du roi, son seigneur… (page 360 du livre “Chef-d’œuvre de Bossuet” publié en 1839 chez Lefèvre, Paris, mais rectifié dans “les œuvres complètes de Bossuet publiées en 1863.)

2) Amour s’écrit aussi au masculin pluriel comme dans ces passages tirés des Fleurs du Mal de Baudelaire, qui écrit dans son Spleen “les amours défunts,” et les amours décomposés” dans“Une Charogne” (extrait Des Fleurs du Mal)

3) En 1957, la chanteuse Paule Desjardins avait représenté la France au concours Eurovision de la même année avec “La Belle Amour”–une composition de Guy Lefarge qui lui valut la seconde place.

4) Et soulignons enfin, Georges Brassens qui parle des “amours débutants” dans sa célèbre chanson “Les amoureux des bancs publics”.


Daly Valet – Facebook – 29 novanm 2013

MESAJ ENPOTAN: SEN DOMENG SANBLE NAN LAGÈ AK AYITI…

Yè swa jedi 28 novanm lan, pandan tout lanwit lan, Prezidan Danilo Medina fe yon gwo rankont ak tout fos sekirite dominiken yo kote yo deside yo pral bay Ayiti yon repons nan yon ti bout tan. Mwen pa konnen ki fom repons sa pral pran men se te yon reyinyon kote patisipan yo te montre yo ostil e fache anpil kont Ayiti.

Nan rankont sa ki fèt yè swa nan Palè nasyonal Sen Domeng lan, te gen Chèf Lame de tè, Chef Fos ayeryènn yo, Minis Defans nasyonal, Enteryè ak la Polis, Direktè Sèvis Nasyonal Entelijans, Direktè nasyonal Migrasyon, Pwokirè repiblik la. Yo deside ansanm ak Prezidan Medina fòk yo bay Ayiti yon repons apre Prezidan Martelly aksepte ak Karikom pou kenbe Sen Domeng nan kanpe lwen nan òganizasyon rejyonal la. Yo di Gouvènman Aysyen an vyole ako 19 Novanm nan ki te siyen Karakas ant Minis Afè Etranjè Ayisyen ak Dominiken an.

Minis Defans Nasyonal Dominiken fe konnen Lame peyi yo mobilize pou mete kontwòl sou fwontyè a.

M ap di nou tou yè jedi a nan lajounen, Prezidan Danilo Medina te gen yon rankont ak Anbasadè Dominiken nan Washington ak Anbasadè Dominiken nan OEA sou dosye Ayiti. Pandanstan Anbasad dominiken nan Potoprens prèske vid. Se yon ti ponyen anplwaye yo kite pou kontinye regle kesyon komèsyal ant 2 peyi yo. Gouvènman dominiken an admèt yo gen gwo tansyon ak Ayiti e se pou la premye fwa yo pran gwo desizyon sa raple Ambasadè yo.

Petèt se sou blòf Danilo Medina ye pou bay Prezidan Martelly presyon. Sitou gen fos militè etranje sou teren an Ayiti. Men lè yon peyi rasis, ostil a yon lot pèp, pran desizyon raple Ambasadè l, reyini lannwit ak tout Chef Eta majò lame l, sè ke yo pap jwe. Ou di mwens santiman rasis ka fè yo tout vin fou. Fòk nou menm pep Ayisyen an pran tout aksyon sa yo oserye. Ann veye anwo, veye anba….Ayiti pa gen lame e se nou menm Aysyen ki lame peyi nou.

Apèl nasyonal : m ap mande tout Aysyen ki kwè nan vizyon ak pwojè Nouvèl Ayiti a pou yo kanpe sou tout vwayaj ki pa ijan yo ta gen pou fè Sen Domeng an atandan kriz ant 2 peyi yo rezoud. N ap mande tout Ayisyen tout bon vre, pitit Dessalines ak Petion, pou yo pa manje ni achte okenn pwodwi ki soti Sen Domeng depi mwayen yo pemèt sa. Ann komanse bòyikòt la, chak Aysyen konsekan nan sans pa yo.

An atandan gwo dyalog nasyonal istorik nou dwe fè pou refonde baz nasyon Ayisyenn nan, nan antant, amoni, pwogrè ak devlopman, ann komanse ansanm bay Sen Domeng yon repons konjonktirèl: Pinga nou ale lakay yo, pa achte ni manje pwodwi ki soti Sen Domeng. Epi Vijilans Nasyonal!

Repons istorik Sen Domeng merite a, se Jenerasyon Nouvèl Ayiti k ap ba li l to ou ta!

MAGUY DURCÉ, LAURÉATE DU CONCOURS AFRO.K 2013 À PARIS

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/123464/Maguy-Durce-laureate-du-concours-AfroK-2013-a-Paris.html#.UnkyJy-DouA.facebook