Poétisons avec Wanga Nègès

 

💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕

Tu attrapes la vie d’un coup d’oeil
tout ce qui m’echappait jadis
sous tes yeux émerveillés
me reviennent…

Tes pas me hissent
dans ces lieux oubliés
où je peux toucher un soleil
sans me brûler .

Il y a aussi cette mélodie
dans ta candeur
qui invite les arcs-en-ciel
Joyeusement
à se déteindre sur mes feuilles…

——————————————————-

©Magalie JB Wanga Nègès Copyright.

💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕

💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕

Je viens

Je viens des peuples déportés

Je viens des tribus mélangées

Je viens des familles dépossédées

Je viens des histoires oubliées

Je viens des pays vascillés

Avec un « papa Loko » avisé

Je viens! Je viens! Je viens!

Je viens des terres désertées

Je viens des racines desséchées

Je viens des agricultures dévalorisées

Je viens de marchands méprisés

Je viens des famines provoquées

Dans des habitations « démembrées »

Je viens! Je viens! Je viens!

Je viens des réfugiés non désirés

Je viens des bateaux renversés

Je viens des boat people emprisonnés

Je viens des coupables désignés

Je viens des « bouskè » de vie enfermés

Je viens de ces déportés enterrés.

Je viens! Je viens! Je viens!

Je viens des yeux écœurés

Je viens des corps rapiécés

Je viens des paysans éprouvés

Je viens des cœurs fortifiés

Je suis d’une lignée de guerriers!

💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕

Sous l’auréole des fleurs fécondes
Doux dans les mots
Il disait « ma colombe »
De cette femme devenue son ombre.

Il avait pour elle une passion profonde
qui imitait l’innocence de l’agneau.
Le monde disait « dévoué à sa palombe »
mais son jeu était de cage et de pénombre.

Il avait la laisse dans l’infini anneau
la voilà désormais otage des fausses louanges.

Le cœur plein d’ecchymoses
elle se savait déjà devenir une chose
prête à disparaitre,
lui s’arrosait sous d’autre jupons
Racontait comment la colombe était minable
Sans scrupule il la rendait coupable
L’affuble de jurons…

Il était une torsion avide
Il la dépossédait de l’essence de son être…

Mais, elle, elle vivait sa métamorphose
silencieuse cherchant le sens de l’osmose
car son ventre dansait le vertige des petits anges
elle s’est forgée de soie pour son berceau
Elle était décidée, de l’agneau à la colombe,
Aujourd’hui elles sont deux à lui fleurir la tombe.

——————————————————

M J.B Wanga Nègès. Protégé par Copyright.

💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕 💕

 

Advertisements