• EN GUISE D’ÉDITORIAL


En Guise d’Éditorial

Voilà un bel exposé d’Eduardo Hughes Galeano, écrivain uruguayen de son état, qui s’épanche sur la cause haïtienne avec une surprenante compassion et je dirais même passion dans son livre intitulé “The Open Veins”. Même quand ses arguments ont fait la une des penseurs bien intentionnés, ils méritent quand même toute notre attention. Que d’encres ont donc déjà coulé sur ce sujet sans compter multiples analyses, débats et même disputes! De ce fait, nul ne devrait encore ignorer les causes du retard ahurissant au point de vue développement économique et cette misère endémique à Haïti. L’essentiel est de savoir comment venir à bout de ce problème une fois pour toutes. Dessalines en avait déjà signifié la marche à suivre dont l’application avait conduit à l’affranchissement de tout un peuple et devenue un modèle pour tant d’autres confrontant la même situation d’asservissement. Si nos ancêtres esclaves ont pu accomplir de tels exploits il y a plus de deux siècles avec les moyens du bord, toute explication de nos failles et échecs est saugrenue et constitue un prétexte. Si on espère que l’autre nous dépannera et nous portera secours sans condition, on attendra jusqu’à la fin des temps.

Le «koupe tèt boule kay» prôné par le premier chef d’état haïtien ne visait que les colons et non nos compatriotes ou notre patrimoine. Il faudra en finir avec la destruction systématique du bien d’autrui, la démobilisation des structures établies, les luttes intestines qui ravagent et déchirent, les coups bas couleur d’envie et d’égoïsme, les coups d’état donnant naissance à des gouvernements illégitimes, et j’en passe… Chaque reconstruction n’avance point le pays mais plutôt le recule à grands pas dans le passé. La révolution qui s’impose pour délivrer notre nation de ses chaines à tout jamais devra se faire dans le for intérieur de chaque haïtien. Ce ne sera possible qu’à la réalisation que le bien-être collectif ne tient que de l’abnégation de soi, la concertation des êtres concernés, l’étroite collaboration de toutes forces vives, le respect de l’humain et la ferme détermination d’atteindre le but convoité.

Maryse C. Elysée, Éditrice de Coucou Magazine


Editorial

CETTE INSOLENCE NÈGRE QUI CONTINUE DE CONTRARIER LES ÂMES BLANCHES

par Eduardo Hughes Galeano

[Click on picture or title to access article.]

 Je m’en voudrais de ne pas attirer l’attention sur un article qui m’a ete signale recemment concernant “The Open Veins” dont vous pouvez acceder au contenu en cliquant sur le lien que voici: